Archives du mot-clé sarkozy

Bachelot tacle Sarkozy

Invitée de du « Supplémént » sur Canal +, l’ex-ministre UMP Roselyne Bachelot n’est pas tendre avec Nicolas Sarkozy. Elle déplore le « comportement inapproprié » de Nicolas Sarkozy, qui « ne peut pas s’abstenir d’attaquer » les gens, assurant que, faute d’une victoire de François Fillon à la primaire UMP, elle s’accommoderait bien d’Alain Juppé ou de Bruno Le Maire. « Si l’on regarde la dynamique de la campagne » pour la présidence de l’UMP, « à l’évidence, Nicolas Sarkozy a perdu des voix puisqu’il est parti de 85 % pour atterrir à 64 % », a déclaré sur Canal+ celle qui a quitté la politique pour devenir animatrice d’émissions télévisées.

Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Palais de l’Elysée

Je rejoins l’éditorialiste Alain Duhamel qui, ce matin, n’a pas été tendre avec la « prestation » de David Pujadas et Laurence Ferrari, lors de l’interview hier soir du Président de la République à New-York. Continuer la lecture de Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Informer n’est pas communiquer

Discours policé, langues de bois, communication maîtrisée, parfois verrouillée… Nos personnalités politiques manquent cruellement de naturel et je suis convaincu que cela joue en leur défaveur.

L’impérieuse nécessité de retrouver un comportement naturel et spontané à tout de même des limites. Il est évident que les propos de Brice Hortefeux et Eric Besson étaient sans doute naturel, évidemment spontané, mais je ne suis pas certain que les propos tendancieux ou les gestes vulgaires rapprochent des français. Brice Hortefeux a présenté ses regrets, Eric Besson ses excuses mais la leçon a t-elle été tirée ? J’en doute. Il suffit de regarder les images de ce grand cirque médiatique hier à Calais pour débusquer les sans-papiers. Nous ne sommes plus ici dans l’information mais dans la communication spectacle. La responsabilité de ce show revient à nos politiques mais pourquoi les journalistes se rendent-ils complices de cette mise en scène ? Continuer la lecture de Informer n’est pas communiquer

Une visite à 200 000 euros

La visite de Nicolas Sarkozy demain à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif fait grincer les dents des syndicats et du personnel. Continuer la lecture de Une visite à 200 000 euros

La Télé Belge dénonce la mise en scène des visites de Sarkozy

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une télévision française qui serait sous contrôle, avec une communication parfaitement orchestrée depuis l’Elysée, notamment lors des déplacements du Président de la République. Les doutes sont profonds mais les preuves ne sont pas toujours là. Je ne crois pas avoir eu l’opportunité de voir dans nos journaux, des reportages comme celui de nos confrères belges qui tentent d’apporter la preuve que rien n’échappe à l’entourage du Président, lorsque ce dernier effectue une visite dans une usine, comme c’est le cas bien souvent actuellement.

Samedi, la télé belge a diffusé un reportage qui dénonçait une mise en scène lors d’une visite de Nicolas Sarkozy. C’était le premier déplacement de Nicolas Sarkozy depuis son malaise de fin Juillet. Une visite d’usine dans l’Orne, à Caligny, celle de l’Equipementier Faurecia. Le Président allait à la rencontre d’ouvriers, qui selon le JT de nos confrères, étaient en fait des figurants venus d’autres usines et volontaires. Quand à ceux qui figuraient sur scène, derrière le Président, ils ont été choisis en fonction…. de leur taille !

Le journaliste termine son reportage en se demandant si les Français sont dupes de cette manipulation…Je ne crois pas qu’ils le soient mais je ne crois pas non plus qu’ils aient pu, jusqu’ici, compter sur les journalistes français pour en faire la démonstration. Si tenté que la démonstration puisse être faite. Rien n’ayant été vraiment démontré, le doute est en effet permis.
Je me demande si un jour, nous verrons dans nos journaux un reportage de ce type.

J’ajoute pour compléter cet article que Nicolas sarkozy n’est pas le premier, ni même le dernier à organiser la communication autour de ces vistes. D’autres , avant lui, en ont fait de même, à commencer par Chirac, Mitterrand et Giscard.

Et revoilà la politique sécuritaire

C’est quand même assez déconcertant de constater qu’à l’heure où les chiffres de la délinquance sont en augmentation, la gauche se distingue par un silence assourdissant.

Laissons donc le PS dans son sommeil, et intéressons nous de plus près aux tentatives de la droite pour enrayer ces mauvais chiffres. D’abord, il y a le discours du président, repris en cœur par les ministres: la tolérance zéro, la fermeté,…Très bien, mais cela me semble un peu cours, et les chiffres me donnent raison. Il y a bien eu cette réunion hier au Ministère de l’intérieur, mais elle a accouché d’une « mesurette ». Le Ministre annonce la création de groupes de réflexions chargés de rendre un rapport d’ici deux mois. A la rédaction, nous nous sommes étonnés également de la brochette d’associations invitées autour de la table. Toutes sont légitimes mais pourquoi ne pas avoir invité celles qui, chaque jour sont au contact des jeunes dans les cités. Je citerai « Bondyblog » ou « AC le Feu » qui, n’en doutons pas, avaient des choses à dire au Ministre.

Ce matin, après l’intervention musclée des policiers sur des chauffeurs de taxis à Roissy, Brice Hortefeux annonce l’ouverture d’une enquête. Rien à dire mais j’ai le sentiment que c’est toujours un peu la même chose. Un problème et on crée une commission, un groupe de réflexion,… Des initiatives qui peuvent rassurer mais qui semblent rester vaines.

Alors que se profile à l’horizon, les élections régionales, je ressens quand même une petite agitation. Chacun le sait, la sécurité rapporte des voix alors, tous aux abris, car dans les prochaines semaines il va y a voir de l’action. Le Président va réajuster sa casquette de chef de la police, garant de la sécurité des français. Reste à savoir comment les medias vont se positionner. Vont-ils jouer les portes paroles du gouvernement ou exerceront-ils leur profession en utilisant cette règle de base que l’on oublie trop souvent et qui consiste à vérifier ses infos pour en mesurer l’intérêt.
Quant à la gauche, jusqu’ici elle s’inscrivait dans la prévention et elle laissait à la droite la sanction, mais j’ai beau tendre l’oreille, je n’entends rien. A t-elle des idées, des propositions…?

L'avenir du PS se joue à la Rochelle

En cette rentrée politique, les quadras du Parti Socialiste montrent les dents et commencent à se faire entendre. Dans un Parti qui a tant de mal à laisser émerger les nouvelles générations, c’est presque un exploit. Continuer la lecture de L'avenir du PS se joue à la Rochelle

Courtisanerie et allégeance un 14 juillet à l'Elysée

J’ai regardé ce matin la retransmission des cérémonies du 14 juillet sur TF1 et je suis une nouvelle fois frappé par le mélange des genres.

Continuer la lecture de Courtisanerie et allégeance un 14 juillet à l'Elysée

L'Europe n'est plus une idée mais une réalité ignorée.

Je le rappelle tant l’information peine à passer dans les médias que dimanche, les français sont appelés à voter, à l’occasion des élections européennes. Continuer la lecture de L'Europe n'est plus une idée mais une réalité ignorée.

Les Ministres "toujours plus"

L’ambition clairement affichée par certains ministres en vue du prochain remaniement ministériel prévu après les éléctions européennes de juin met en colère le Président de la République. Voici ce que rapporte ce matin à l’issue du conseil des Ministres un proche de l’Elysée au journal Le Parisien: « Il y a une forme d’indécence! Que certains se portent candidats les discrédite et risque surtout de les desservir. » Continuer la lecture de Les Ministres "toujours plus"