Archives du mot-clé Hortefeux

Humour douteux et doigt d’honneur

Décidément, les ministres se lâchent en ce moment. Après l’épisode, douteux, du ministre de l’intérieur à Seignosse lors des universités d’été. C’est désormais, le Ministre de l’immigration qui se met en scène, et toujours à Seignosse. A croire qu’un micro-climat favorise, en ce lieu, l’excès de zèle.
Dans un reportage diffusé dimanche dans l’émission de Canal + « Dimanche + », Eric Besson a été filmé en train de faire un doigt d’honneur à l’équipe de la chaîne cryptée.
La scène a été tournée alors que le ministre avait rassemblé autour de lui plusieurs jeunes de son mouvement politique « Les Progressistes ».

Interrogé sur le sentiment de ces derniers à propos de l’arrivée dans la majorité de Philippe de Villiers, Eric Besson exprime sa désapprobation : « Ne lui répondez pas », dit-il.

Puis, alors qu’un jeune homme accepte de donner son sentiment, le ministre se penche vers le bas, comme s’il souhaitait sortir du champ de la caméra, et tend le majeur, tout en souriant aux journalistes qui le filment.

Ce geste en dit long sur l’état d’esprit de cet homme politique. Ce geste, après la parole de son collègue sur les arabes, me fait penser à ce proverbe bien connu: « chassez le naturel, il revient au galop. »
Il y a des discours et des comportements que l’on ne doit pas avoir quand on est ministre de la République. Ces personnalités politiques me donnent l’impression de se sentir intouchable et au dessus des autres. Il y a là un comportement méprisant et insolant que je réprouve.
Je le dis donc sans détour, mesdames et messieurs les politiques, montrez-vous à la hauteur des responsabilités que l’on vous confie.

Brice Hortefeux est-il raciste ?

Le débat autour de la petite phrase de Brice Hortefeux, lors de l’université d’été de Seignosse, prend une ampleur incontrôlable et, de mon point de vue, exagéré. Le propos est actuellement commenté, disséqué, étudié,… sous toutes les coutures et chacun y va de sa petite analyse. Quand la machine médiatique s’emballe, il est un principe que j’applique systématiquement, celui qui consiste à revenir à la source.
Sur cette vidéo que s’est procurée Le Monde, le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, pose pour la photo en compagnie d’un jeune militant, samedi 5 septembre, lors de l’université d’été de l’UMP à Seignosse, dans les Landes. « Il ne correspond pas du tout au prototype », plaisante M. Hortefeux en référence à l’origine arabe du jeune homme, avant d’ajouter : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Je vous laisse regarder et je reprends ensuite le fil de cet article. Continuer la lecture de Brice Hortefeux est-il raciste ?

Et revoilà la politique sécuritaire

C’est quand même assez déconcertant de constater qu’à l’heure où les chiffres de la délinquance sont en augmentation, la gauche se distingue par un silence assourdissant.

Laissons donc le PS dans son sommeil, et intéressons nous de plus près aux tentatives de la droite pour enrayer ces mauvais chiffres. D’abord, il y a le discours du président, repris en cœur par les ministres: la tolérance zéro, la fermeté,…Très bien, mais cela me semble un peu cours, et les chiffres me donnent raison. Il y a bien eu cette réunion hier au Ministère de l’intérieur, mais elle a accouché d’une « mesurette ». Le Ministre annonce la création de groupes de réflexions chargés de rendre un rapport d’ici deux mois. A la rédaction, nous nous sommes étonnés également de la brochette d’associations invitées autour de la table. Toutes sont légitimes mais pourquoi ne pas avoir invité celles qui, chaque jour sont au contact des jeunes dans les cités. Je citerai « Bondyblog » ou « AC le Feu » qui, n’en doutons pas, avaient des choses à dire au Ministre.

Ce matin, après l’intervention musclée des policiers sur des chauffeurs de taxis à Roissy, Brice Hortefeux annonce l’ouverture d’une enquête. Rien à dire mais j’ai le sentiment que c’est toujours un peu la même chose. Un problème et on crée une commission, un groupe de réflexion,… Des initiatives qui peuvent rassurer mais qui semblent rester vaines.

Alors que se profile à l’horizon, les élections régionales, je ressens quand même une petite agitation. Chacun le sait, la sécurité rapporte des voix alors, tous aux abris, car dans les prochaines semaines il va y a voir de l’action. Le Président va réajuster sa casquette de chef de la police, garant de la sécurité des français. Reste à savoir comment les medias vont se positionner. Vont-ils jouer les portes paroles du gouvernement ou exerceront-ils leur profession en utilisant cette règle de base que l’on oublie trop souvent et qui consiste à vérifier ses infos pour en mesurer l’intérêt.
Quant à la gauche, jusqu’ici elle s’inscrivait dans la prévention et elle laissait à la droite la sanction, mais j’ai beau tendre l’oreille, je n’entends rien. A t-elle des idées, des propositions…?