Archives pour la catégorie Médias

LA FINALITE DU COACHING DANS LE SPORT DE HAUT-NIVEAU

LA FINALITE DU COACHING DANS LE SPORT DE HAUT-NIVEAU.

Le dessin de Delucq

image

Bachelot tacle Sarkozy

Invitée de du « Supplémént » sur Canal +, l’ex-ministre UMP Roselyne Bachelot n’est pas tendre avec Nicolas Sarkozy. Elle déplore le « comportement inapproprié » de Nicolas Sarkozy, qui « ne peut pas s’abstenir d’attaquer » les gens, assurant que, faute d’une victoire de François Fillon à la primaire UMP, elle s’accommoderait bien d’Alain Juppé ou de Bruno Le Maire. « Si l’on regarde la dynamique de la campagne » pour la présidence de l’UMP, « à l’évidence, Nicolas Sarkozy a perdu des voix puisqu’il est parti de 85 % pour atterrir à 64 % », a déclaré sur Canal+ celle qui a quitté la politique pour devenir animatrice d’émissions télévisées.

Dulucq
Dulucq

ARCHIVES: Le "détachement" peut-il garantir l’indépendance du CSA ?

logo-du-csa
J’ai beaucoup de respect pour le parcours professionnel de Rachid Arhab et Françoise Laborde qui ont intégré voici plusieurs mois le Conseil supérieur Audiovisuel, mais je ne suis pas très à l’aise quand je regarde de près leur situation professionnelle actuelle. Continuer la lecture de ARCHIVES: Le "détachement" peut-il garantir l’indépendance du CSA ?

ARCHIVES: Frédéric Mitterrand ou l’apprentissage de la parole ministérielle

Frédéric Mitterrand vient de vivre une semaine terrible qui s’est soldée par une grande première au journal de 20 heures de TF1. Continuer la lecture de ARCHIVES: Frédéric Mitterrand ou l’apprentissage de la parole ministérielle

Philippe LUCAS se verrait bien journaliste

Philippe Lucas, le très médiatique ex-entraineur de Laure Manaudou, se verrait bien journaliste. C’est du moins ce qu’il a confié à mes confrères de TV-mag: « On est bien payé, on branle rien. Tu poses trois ou quatre questions à la con, et tu balances ton papier. Le rêve! »

A propos de l’affaire Polanski

Frédéric Mitterrand, dans un long plaidoyer pour la libération du réalisateur du Pianiste, a notamment déclaré à propos de Roman Polanski que « le voir ainsi jeté en pâture pour une histoire ancienne qui n’a pas vraiment de sens (…), c’est absolument épouvantable ». Je me demande si pour le Ministre de la culture le viol d’une enfant de 13 ans n’a-t-il “pas vraiment de sens” ? Faut-il comprendre qu’une relation sexuelle entre un adulte et un(e) mineur(e) de moins de quinze ans, qualifiée de crime en France comme aux Etats-Unis, doit être dépénalisée ? ». Ces deux questions ont été posées par l’Association Innocence en danger dans une lettre ouverte adressée à Frédéric Mitterrand.

Je peux comprendre l’amitié que porte le Ministre à son ami cinéaste mais comment admettre de tels propos. Je ne dis pas ici que la justice américaine à tort ou à raison. Je dis simplement qu’un Ministre n’a pas le droit de commenter une action de justice avant son jugement, aussi ancienne et injuste soit elle. Je ne saurais trop conseiller à Frédéric Mitterrand de s’inspirer de sa collègue aux finances, Christine Lagarde qui, à propos du procès Clearstream, a affirmé par deux fois aux journalistes qui l’interviewaient sur canal « je ne commente pas les actions de justice ».

Je condamne les propos de Frédéric Mitterrand mais je serai bien naïf de penser à délivrer les bons d’innocences ou de culpabilités avant même qu’un procès n’est eu lieu. Combien de journalistes oublient chaque jour la présomption d’innocence. Combien de personnes ont été jugées coupables par la seule voix des médias et jamais réhabilitées ensuite parce que l’actualité est ainsi faites que nous passons à autre chose.

Je ne donnerai pas d’exemples provenant de ma rédaction. Mon devoir de réserve me l’interdit mais je pourrais donner une liste d’exemples.

Pour en terminer avec « l’affaire » Romanski, je dirai simplement cette phrase que l’on ne veut plus entendre parce qu’aujourd’hui l’on condamne ou l’on innocente avant de juger : il faut laisser la justice faire son travail.

Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Palais de l’Elysée

Je rejoins l’éditorialiste Alain Duhamel qui, ce matin, n’a pas été tendre avec la « prestation » de David Pujadas et Laurence Ferrari, lors de l’interview hier soir du Président de la République à New-York. Continuer la lecture de Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Informer n’est pas communiquer

Discours policé, langues de bois, communication maîtrisée, parfois verrouillée… Nos personnalités politiques manquent cruellement de naturel et je suis convaincu que cela joue en leur défaveur.

L’impérieuse nécessité de retrouver un comportement naturel et spontané à tout de même des limites. Il est évident que les propos de Brice Hortefeux et Eric Besson étaient sans doute naturel, évidemment spontané, mais je ne suis pas certain que les propos tendancieux ou les gestes vulgaires rapprochent des français. Brice Hortefeux a présenté ses regrets, Eric Besson ses excuses mais la leçon a t-elle été tirée ? J’en doute. Il suffit de regarder les images de ce grand cirque médiatique hier à Calais pour débusquer les sans-papiers. Nous ne sommes plus ici dans l’information mais dans la communication spectacle. La responsabilité de ce show revient à nos politiques mais pourquoi les journalistes se rendent-ils complices de cette mise en scène ? Continuer la lecture de Informer n’est pas communiquer