Une visite à 200 000 euros

La visite de Nicolas Sarkozy demain à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif fait grincer les dents des syndicats et du personnel.

Le chef de l’Etat vient célébrer à Villejuif la 2.500ème greffe du foie réalisée dans cet établissement. Il sera Accompagné des ministres de la Santé Roselyne Bachelot et de la Recherche Valérie Pécresse et prononcera un discours à partir de 12h30.
Nicolas Sarkozy doit souligner « l’importance du don d’organes » et rendre hommage « à l’excellence de la recherche médicale française, atout stratégique que notre pays doit s’attacher à conforter. »
En marge de cette visite, le syndicat Sud-santé de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) s’est élevé contre « l’état de siège » imposé à l’hôpital Paul-Brousse pour ce déplacement présidentiel, dénonçant notamment les multiples contrôles de sécurité prévus. Il a aussi critiqué le coût de cette visite, qu’il estime à 200.000 euros, soit « l’équivalent de huit infirmières sur un an ».

Selon la Préfecture du Val-de-Marne, le dispositif de sécurité prévu est le même que ceux déployés dans toutes les visites du chef de l’Etat. Ce qui revient à dire que chaque déplacement de Nicolas Sarkozy coûte aux contribuables français 200 000 euros. C’est d’autant plus cher que notre Président se déplace beaucoup en France et dans le Monde.
Dans un souci d’explication et de transparence, l’Elysée serait bien inspiré de communiquer le détail de la facture. Il est toujours intéressant de comprendre pourquoi c’est si cher. A bon entendeur…

Laisser un commentaire