Archives mensuelles : septembre 2009

Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Palais de l’Elysée

Je rejoins l’éditorialiste Alain Duhamel qui, ce matin, n’a pas été tendre avec la « prestation » de David Pujadas et Laurence Ferrari, lors de l’interview hier soir du Président de la République à New-York. Continuer la lecture de Dans les coulisses de l’interview présidentielle

Informer n’est pas communiquer

Discours policé, langues de bois, communication maîtrisée, parfois verrouillée… Nos personnalités politiques manquent cruellement de naturel et je suis convaincu que cela joue en leur défaveur.

L’impérieuse nécessité de retrouver un comportement naturel et spontané à tout de même des limites. Il est évident que les propos de Brice Hortefeux et Eric Besson étaient sans doute naturel, évidemment spontané, mais je ne suis pas certain que les propos tendancieux ou les gestes vulgaires rapprochent des français. Brice Hortefeux a présenté ses regrets, Eric Besson ses excuses mais la leçon a t-elle été tirée ? J’en doute. Il suffit de regarder les images de ce grand cirque médiatique hier à Calais pour débusquer les sans-papiers. Nous ne sommes plus ici dans l’information mais dans la communication spectacle. La responsabilité de ce show revient à nos politiques mais pourquoi les journalistes se rendent-ils complices de cette mise en scène ? Continuer la lecture de Informer n’est pas communiquer

"Il faut mettre un point d’arrêt à cette mode du suicide"

Je reviens sur cette petite phrase qui n’est certes pas passé inaperçue, mais qui démontre assez justement l’écart qui existe entre le sommet et la base de la pyramide, dans le monde du travail. Continuer la lecture de "Il faut mettre un point d’arrêt à cette mode du suicide"

Une visite à 200 000 euros

La visite de Nicolas Sarkozy demain à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif fait grincer les dents des syndicats et du personnel. Continuer la lecture de Une visite à 200 000 euros

Un site de très belle facture pour Ségolène Royal

desirsdavenirsite_932

Vous ne le verrez pas dans son intégralité, car il a été bloqué, mais le nouveau site de Ségolène Royal est en passe de devenir « collector ». J’ai rarement vu, sur la toile, un site aussi médiocre, surtout de la part d’une personnalité politique dont l’ambition est de devir un jour Présidente de la république.
Merci donc à ceux qui m’ont informé. C’e fut une belle expérience virtuelle que de découvrir ce site coloré qui a d’ailleurs suscité un flot de critiques des internautes, et dont l’Express s’est aussi fait l’écho.
Devant ce tollé, l’ex-candidate a immédiatement envoyé son site aux oubliettes et elle devrait revenir avec une nouvelle version, sans doute plus en conformité avec son image de présidentiable.
Le plus grotesque demeure néanmoins la facture: 41 860 euros. Le mouvement Désirs d’Avenir l’a fait parvenir à son mécène Pierre Bergé. Une facture émanant de la société prestataire dirigée par le compagnon de Madame Royal. Je m’interroge sérieusement sur ces capacités à créer des sites. Il faut absolument lui dire que c’est un métier.

L'info trop conventionnelle

J’avais espérer que l’arrivée d’un nouveau journal (M6) dans le paysage audiovisuel allait apporter un peu de fraîcheur. Il n’en est rien. Continuer la lecture de L'info trop conventionnelle

Le nouveau 19/20 se prend une douche froide sur Europe 1

Le chroniqueur d’Europe 1 a toujours eu la dent dure dans ces chroniques mais hier matin il n’a pas fait dans le détail. Revenant sur le nouveau 19/20 présenté depuis hier soir par Laurent Bignolas, le chroniqueur s’est moqué des incidents techniques à répétitions, des reportages diffusés et même du nom de Bignolas « ça fait gardienne d’immeuble ». Des propos volontairement exagérés mais qui font mal aux oreilles de ceux qui, chaque jour, travaillent pour fabriquer ce journal dont l’audience, soit dit en passant, a été plus qu’honorable.

Humour douteux et doigt d’honneur

Décidément, les ministres se lâchent en ce moment. Après l’épisode, douteux, du ministre de l’intérieur à Seignosse lors des universités d’été. C’est désormais, le Ministre de l’immigration qui se met en scène, et toujours à Seignosse. A croire qu’un micro-climat favorise, en ce lieu, l’excès de zèle.
Dans un reportage diffusé dimanche dans l’émission de Canal + « Dimanche + », Eric Besson a été filmé en train de faire un doigt d’honneur à l’équipe de la chaîne cryptée.
La scène a été tournée alors que le ministre avait rassemblé autour de lui plusieurs jeunes de son mouvement politique « Les Progressistes ».

Interrogé sur le sentiment de ces derniers à propos de l’arrivée dans la majorité de Philippe de Villiers, Eric Besson exprime sa désapprobation : « Ne lui répondez pas », dit-il.

Puis, alors qu’un jeune homme accepte de donner son sentiment, le ministre se penche vers le bas, comme s’il souhaitait sortir du champ de la caméra, et tend le majeur, tout en souriant aux journalistes qui le filment.

Ce geste en dit long sur l’état d’esprit de cet homme politique. Ce geste, après la parole de son collègue sur les arabes, me fait penser à ce proverbe bien connu: « chassez le naturel, il revient au galop. »
Il y a des discours et des comportements que l’on ne doit pas avoir quand on est ministre de la République. Ces personnalités politiques me donnent l’impression de se sentir intouchable et au dessus des autres. Il y a là un comportement méprisant et insolant que je réprouve.
Je le dis donc sans détour, mesdames et messieurs les politiques, montrez-vous à la hauteur des responsabilités que l’on vous confie.

Brice Hortefeux est-il raciste ?

Le débat autour de la petite phrase de Brice Hortefeux, lors de l’université d’été de Seignosse, prend une ampleur incontrôlable et, de mon point de vue, exagéré. Le propos est actuellement commenté, disséqué, étudié,… sous toutes les coutures et chacun y va de sa petite analyse. Quand la machine médiatique s’emballe, il est un principe que j’applique systématiquement, celui qui consiste à revenir à la source.
Sur cette vidéo que s’est procurée Le Monde, le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, pose pour la photo en compagnie d’un jeune militant, samedi 5 septembre, lors de l’université d’été de l’UMP à Seignosse, dans les Landes. « Il ne correspond pas du tout au prototype », plaisante M. Hortefeux en référence à l’origine arabe du jeune homme, avant d’ajouter : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Je vous laisse regarder et je reprends ensuite le fil de cet article. Continuer la lecture de Brice Hortefeux est-il raciste ?

La Télé Belge dénonce la mise en scène des visites de Sarkozy

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une télévision française qui serait sous contrôle, avec une communication parfaitement orchestrée depuis l’Elysée, notamment lors des déplacements du Président de la République. Les doutes sont profonds mais les preuves ne sont pas toujours là. Je ne crois pas avoir eu l’opportunité de voir dans nos journaux, des reportages comme celui de nos confrères belges qui tentent d’apporter la preuve que rien n’échappe à l’entourage du Président, lorsque ce dernier effectue une visite dans une usine, comme c’est le cas bien souvent actuellement.

Samedi, la télé belge a diffusé un reportage qui dénonçait une mise en scène lors d’une visite de Nicolas Sarkozy. C’était le premier déplacement de Nicolas Sarkozy depuis son malaise de fin Juillet. Une visite d’usine dans l’Orne, à Caligny, celle de l’Equipementier Faurecia. Le Président allait à la rencontre d’ouvriers, qui selon le JT de nos confrères, étaient en fait des figurants venus d’autres usines et volontaires. Quand à ceux qui figuraient sur scène, derrière le Président, ils ont été choisis en fonction…. de leur taille !

Le journaliste termine son reportage en se demandant si les Français sont dupes de cette manipulation…Je ne crois pas qu’ils le soient mais je ne crois pas non plus qu’ils aient pu, jusqu’ici, compter sur les journalistes français pour en faire la démonstration. Si tenté que la démonstration puisse être faite. Rien n’ayant été vraiment démontré, le doute est en effet permis.
Je me demande si un jour, nous verrons dans nos journaux un reportage de ce type.

J’ajoute pour compléter cet article que Nicolas sarkozy n’est pas le premier, ni même le dernier à organiser la communication autour de ces vistes. D’autres , avant lui, en ont fait de même, à commencer par Chirac, Mitterrand et Giscard.